Voici notre guide complet sur le stockage de céréales en cellule. Au sommaire :

Une question ? Contactez-nous !

stockage céréales en cellule

Pourquoi choisir le stockage de céréales en en cellule : avantages et inconvénients

Avantages

  • Permet de quantifier facilement : on connait la capacité d'une cellule et on voit son niveau
  • Fonctionnelle rapidement, et gain de temps : pas ou peu de préparation/installation chaque année : vis de remplissage, goulotte de vidange, système d’aération intégré
  • Possibilité de faire des lots : variété, humidité, ps, protéine, qualité, espèces
  • Prend moins de surface au sol qu’un stockage à plat : vertical
  • Limite la propagation d’insectes ou de maladies : se cantonne à une seule cellule
  • En hauteur et cloisonné, la problématique des rongeurs est limitée et la lutte est simplifiée par rapport à un stockage en vrac à plat
  • Les volatiles sont moins attirés car le grain est moins visible et les cellules sont souvent fermées et hermétiques
  • On a moins de rongeurs, moins de risque de maladies et d'insectes, des volatiles maîtrisés, des lots de céréales séparés : on a donc une meilleure qualité de grains lors de la commercialisation

Inconvénients

  • Plus coûteux à la tonne qu’un stockage à plat
  • Nettoyage et intervention sur le matériel plus complexe et coûteux (en fonction du matériel) : vis, goulottes, trémies, racleuses, convoyeurs, élévateurs...
  • Lorsque les cellules sont vides, elles prennent de la place pour rien

En résumé

En résumé, le stockage en cellule est plus coûteux qu'un stockage en vrac, en big bag ou en containers mais il permet d'être opérationnel très rapidement (système de remplissage et vidange des cellules, système de ventilation intégré). Il permet d'être plus efficace et plus souple avec une gestion possible par lots. Les problématiques liées au stockage (maladies, insectes, rongeurs, volatiles) sont plus facilement gérables car tout est cloisonné.

Si le budget et la place sur votre corps de ferme vous le permet, le stockage en cellule est recommandé. Vous y gagnerez en temps, en confort (pas d'installation, lutte contre les problématiques simplifiée), et économiquement (stockage par lot).

Les problématiques du stockage de céréales en cellule

Tous les types de stockage de céréales ont des problématiques liées aux maladies, aux rongeurs, aux volatiles ou encore aux insectes. Voyons en détails le cas du stockage en cellules.

Les maladies

Nous vous conseillons de lire le dossier spécial à ce sujet : le guide complet pour lutter contre les maladies lors du stockage de vos céréales.

En ce qui concerne le stockage en cellule, le gros avantage est que le stockage est plus ou moins cloisonné : ainsi, si une cellule est mal gérée (lot malade, dysfonctionnement de la ventilation...) le risque de développement de maladies, moisissures, micro-organismes (et insectes par la même occasion)... se cantonne uniquement à la cellule touchée.

Pour lutter contre un point chaud dans votre cellule, vous pouvez utiliser une lance de ventilation pour grosses graines ou petites graines ou encore un aérateur à grains. Cela vous permettra de ventiler uniquement une petite zone de la cellule de stockage de grain.

Les insectes

Nous avons créé un dossier spécial à ce sujet : le guide complet pour lutter contre les insectes lors du stockage de vos céréales.

Pour le stockage en cellule, l'avantage, comme pour les maladies, c'est que les cellules de stockage de grains permettent de séparer votre récolte et d'éviter d'avoir tous les oeufs dans le même panier. Ainsi, une ventilation mal maitrisée ou des grains infestés par les larves qui se développent à l'intérieur des grains peuvent parfois être limités qu'à une ou plusieurs cellules. Cela réduit ainsi la propagation de l'infestation sur l'ensemble de votre récolte.

Comme vous pouvez le lire sur notre guide complet pour lutter contre les insectes, vous pouvez réduire et même stopper la propagation d'insectes en ventilant convenablement votre récolte, grâce à nos ventilateurs pour cellule, nos lances de ventilation pour grosses graines ou petites graines ou encore un aérateur à grains.

Les rongeurs

Nous avons créé un dossier spécial à ce sujet : Découvrez notre guide complet pour lutter contre les rongeurs lors du stockage de vos céréales.

En 2021, l'Australie a subit une prolifération de rongeurs dans les silos de grains hors du commun (voir l'article). En France, on observe également, en moindre mesure toutefois, une augmentation de population de rongeurs dans les lieux de stockage de grain. Cela peut ruiner votre stock de céréales à cause de la consommation de grains par ces rongeurs mais également à cause des souillures des rats et souris présents et proliférant dans votre bâtiment de stockage de céréales.

En stockage par cellule, la lutte contre les rongeurs est facilité car les cellules sont cloisonnées et ne sont accessibles qu'en hauteur. Ainsi, vous pouvez plus facilement lutter contre les rongeurs en disposant vos systèmes de lutte contre les rongeurs (appareils à ultrasons, pièges et raticides/souricides) sur les points d'accès aux céréales. Ce n'est pas le cas en stockage à plat en vrac car l'ensemble du tas est accessible, ce qui rend la lutte plus complexe.

Le saviez vous ?

Le rat peut avoir jusqu'à 6 portées x 2 à 18 ratons en un an! La souris, quant à elle, peut avoir 5 à 15 gestations par an avec 5 à 12 souriceaux à chaque portée ! On peut ainsi avoir jusqu'à 7 générations de souris sur 1 an ! Imaginez alors cette population de rongeurs nourrit en permanence par vos céréales entreposées...

Les volatiles

Nous avons travaillé ce sujet dans ce dossier : Le guide complet pour lutter contre les volatiles lors du stockage de vos céréales.

A noter que les cellules sont parfois entièrement fermées : la lutte contre les volatiles est ainsi simplifiée. Aussi, si vos cellules sont ouvertes sur le haut, vous pouvez disposer un filet anti-oiseaux ou une bâche pour céréales que vous pourrez utiliser aussi pour couvrir votre meule de paille ou foin. 

En résumé

En résumé, vous l'aurez compris, pour lutter contre les différents problématiques liées au stockage (maladies, insectes, rongeurs), il faut protéger l'accès (filet, bâche, pièges, souricides, ultrasons...) mais surtout, il est important de bien aérer, ventiler votre silo de grains afin de réduire les risques de propagation des insectes et maladies.

Nos produits pour lutter contre ces problématiques

raticides souricides pieges ultrasons

Raticide/souricide, pièges et ultrasons

systèmes de ventilation pour. céréales

Systèmes de ventilation pour céréales

bache pour céréales

Bâche pour céréales

Les systèmes de ventilation pour des céréales en cellule de stockage

Comme nous l'avons vu dans les points précédents, lorsqu'on stocke des céréales (en cellule ou avec d'autres types de stockage) il est important de ventiler sa production. En effet, cela permet de refroidir et sécher votre récolte afin d'éviter la prolifération des maladies et des insectes.

Les systèmes de ventilations intégrés

Il existe des cellules séchantes avec différents systèmes de ventilation intégrés :

  • Cône de ventilation et cône inversé : placé au fond de la cellule, le cône est alimenté par un ventilateur placé à l'extérieur et qui pousse de l'air dedans. L'air à la base de la cellule remonte ainsi à travers le grain stocké. Ce système permet de vider facilement le grain car on obtient alors une sorte d'entoinoir en fond de cellule.
  • Plancher perforé : le fonctionnement est semblable au cône de ventilation. Le plancher perforé est plat.
  • Tunnel caillebotis : des tunnels sont creusés sous la cellule et de l'air est pulsé dans ces gaines à l'aide d'un ventilateur à grain extérieur.
  • Gaine demi lune : contrairement au plancher, les gaines demi lune sont déposées au sol. Le fonctionnement est semblable puisque un ventilateur à céréales vient pousser de l'air à l'intérieur de ces gaines qui remonte ensuite à travers les grains stockés.

Tous ces systèmes sont alimentés en air par des ventilateurs à grains. Nous proposons une vaste gamme de ventilateurs pour répondre à tous types de cellule et de différentes capacités.

Les systèmes non intégrés

Si vous n'êtes pas équipé d'un système de ventilation intégré à votre cellule, il vous faudra alors des équipements "amovibles" pour ventiler vos céréales. Pour cela, il existe des systèmes de ventilation "léger" pour permettre de ventiler de manière souple : un système indépendant que l'on peut déplacer d'une cellule à une autre ou d'une cellule à un tas de céréale en vrac.

Par exemple, pour refroidir et ventiler un petit point chaud de votre cellule, vous pourrez parfois utiliser des lances de ventilation pour grosses graines (trous 3mm pour blé, orge, maïs, pois…) ou petites graines (colza, quinoa...) (2,30m maximum). Ces lances de ventilation peuvent ventiler 15 tonnes de céréales dans 9m2 (débit d'air de 470 m³/h ou 680 m³/h selon modèle). Vous pouvez également opter pour un système plus important : un aérateur à grains. L'aérateur est mobile et pratique : si vous voulez ventiler un point chaud important en profondeur de la cellule, il dispose de rallonges supplémentaires en option. Cet aérateur est plus puissant que les lances de ventilation, il peut aérer jusqu'à 40 m3 de céréales sur un diamètre de 3 mètres. Il peut s'enfoncer jusque 3,30m dans votre tas de céréales et a un débit de 840 m³/h.

Pour contrôler et mesurer la température et l'humidité tout au long de la période de stockage, vous pouvez alors utiliser :